L'optimisme ne connait pas de frontière - Tchéquie 3

Après les jours 1 et 2, voici un nouveau récit de Guillaume en Tchéquie ...

C'est l'histoire d'une dépression qui s'attarde sur l'Allemagne et qui ramène un peu d'eau sur la jolie République Tchèque.
Pour ceux qui ne seraient pas au fait, c'est toujours le nom officiel du pays même si le président actuel aimerait changer pour Tchèquie : la "république" semble moins populaire ici que chez nous, souvenirs d'un temps révolu que certains voudraient oublier.

image1Toujours est-il qu'aujourd'hui nous avons pu apprécier l'optimisme des vélivoles locaux. À une heure du décollage, voyez à quoi le ciel ressemblait.
La colline à gauche plafonne à 300 M, il ne devait pas y avoir beaucoup plus de plafond à 12h.

image2

Nous avions un peu deviné la fin de l'histoire, mais nous sommes poliment retournés aux briefing successifs pour contempler l'animation satellite désespérément grise.
Vous pourrez noter la concentration de la délégation française.

 

Un signe qui ne trompe pas, les remorqueurs n'ont pas quitté le parking.

image1 1image3image4
Vous noterez la silhouette élégante du Zlin, qui n'a pas vieilli depuis Tintin (une boisson offerte au premier qui me cite l'album).
À côté le Wilga fait figure de grande sauterelle, magnifique avec son train caréné qui lui permet de se poser n'importe où.
Certains n'ont aucun complexe (voir sous les haubans), et il faut dire que la machine tire plutôt bien vu sa taille.
Et plus exotique, un prototype d'une conception radicalement novatrice que l'on a hâte de voir évoluer sous un ciel plus clément.

thumb image1 2thumb image2 1

Heureusement, nous avons la meilleure équipe de dépanneurs, qui nous réjouissent les oreilles et nous régalent, Nicolas et Anne A.

Tout pour rester dans les meilleures conditions car aujourd'hui, c'est sûr, on vole.

Partenaire de notre association

logo deveryware